Prévention

Présentation de la toxoplasmose, recommandations de l’Anses

Parasite pouvant être présent dans la viande crue ou insuffisamment cuite, sur les légumes, ou les fruits insuffisamment lavés, Toxoplasma gondii peut être responsable d’affections graves en cas d’infection congénitale (au cours de la grossesse) ou chez les patients immunodéprimés. Quelques mesures simples permettent de limiter ce risque.

Quels sont les principaux aliments susceptibles d’entraîner une infection ?

La consommation de viande crue ou insuffisamment cuite contenant des parasites est à l’origine de la plupart des infections chez l’homme. Les légumes et les fruits souillés ou insuffisamment lavés, et très exceptionnellement l’eau de boisson peuvent également être source de contamination lorsqu’ils ont été souillés par les parasites.

 Quelles sont les mesures d’hygiène qui permettent d’éviter l’infection?

Certaines règles d’hygiène de base doivent être appliquées par les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées séronégatives pour la toxoplasmose pour limiter le risque de contamination des aliments et des mains. Parmi elles :

  • lavage des mains avec brossage des ongles, avant et après toute manipulation des aliments, après avoir jardiné ou touché des objets souillés par de la terre ;
  • lavage soigneux des crudités pour éliminer toute trace de terre ;
  • lavage soigneux des surfaces et des ustensiles utilisés après chaque manipulation d’aliments ;
  • cuisson suffisante de la viande (rouge ou blanche) avant consommation (température à cœur de 67°C) ;
  • congélation de la viande pour détruire les kystes du parasite à une température de – 12 °C à coeur, pendant 3 jours minimum.

S’il y a un chat au domicile, faire laver son bac à litière avec de l’eau bouillante tous les jours, si possible par une autre personne que la femme enceinte ou en en mettant des gants. Le nettoyage à l’Eau de Javel n’apporte pas de garantie supplémentaire pour le nettoyage de la litière. Les griffures du chat ne sont pas à risque. Les chats résidant strictement en appartement et recevant une alimentation traitée par la chaleur (conserves et croquettes indemnes de parasites) ne sont pas concernés par cette mesure car ils ne sont pas exposés au danger